Week #2

Hey there !

Eh voilà, ma deuxième semaine s’achève, ou la troisième commence en fait, parce qu’ici, les calendriers semblent dire qu’une semaine se commence un dimanche. Personnellement, je trouve plus logique qu’elle commence un lundi et se termine par un dimanche, mais bon. Dans cette perspective, je vous fais un petit bilan des derniers jours, qui ont été plutôt fun, mais aussi d’une relative tranquillité.

Les fins de semaines à Kaplan sont toujours rythmées par le départ d’étudiants. Ce que l’on pourrait alors considérer comme le meilleur jour de la semaine, puisqu’il signifie le début du week-end, le vendredi donc, en devient un des pires. Même après deux semaines, les liens se créent avec les personnes que l’on côtoie tous les jours et certaines fois, c’est difficile de les voir partir. Ce vendredi donc, ma classe a perdu trois étudiantes, dont l’une d’elle était une fille avec qui j’avais un très bon contact (elle s’appelle Lorelei, et je vais continuer à utiliser son prénom par la suite, ce sera plus simple). Elle est française, donc évidemment, il nous a été plus facile de nouer des liens (bien qu’on se soit forcées à parler anglais le plus possible). Partager la même langue maternelle fini par vous rendre un peu spéciale, l’une pour l’autre, à la longue. Donc vendredi, après la cérémonie de départ (oui, parce qu’il y a une cérémonie chaque vendredi, où les étudiants qui partent sont appelés devant toute l’école pour recevoir leur diplôme et faire un petit speech), je suis allée manger avec Lorelei et d’autres de ses amis. C’était très sympa et on s’est bien amusé. Cela dit, je n’aime toujours pas dire au revoir et je sens que ça ne va pas être simple de le faire vendredi dans deux semaines.

Enfin, après ce dîner très sympa, Anastasia et moi nous sommes rendus à Newbury St, qui est la rue du « shopping », parce que je voulais acheter un livre ; celui que j’étais en train de lire étant presque terminé (pour ceux que ça intéresse, jusqu’à aujourd’hui, j’ai lu « The Perks of being a Wallflower » de Stephen Chbosky). Et il se trouve qu’à Newbury St, il y a une librairie d’un « nouveau genre » pour moi et dont le concept m’a bien plus. Il s’agit d’une librairie faisant aussi office de café. Il vous est donc possible d’acheter un livre et de manger une gaufre tout en lisant. C’est plutôt sympa je trouve, même si dans ma tête, nourriture et livres ne sont pas du tout compatibles (mais c’est sans doute un trait de bibliothécaire un peu trop stricte qui ressort). Je n’avais pas beaucoup de temps devant moi, mais j’ai tout de même apprécié l’endroit (et trouvé le livre que je voulais lire !). Il est fort probable que je retourne là-bas, juste pour le plaisir de flâner entre les rayons, de sentir l’odeur du papier et peut-être de manger une gauffre 😉

En rentrant à la maison par la suite, j’ai appris qu’Ellen, Kelly et Catherine partaient en vacances une semaine dans le Maine, avec une des sœurs d’Ellen, chez une des autres sœurs d’Ellen (je vous ai dit qu’Ellen avait dix frères et sœurs ?) et que cette semaine donc, on ne serait que Jim et moi. A vrai dire, ça ne me dérange pas, c’est assez marrant de passer du temps avec lui, bien que la majeure partie de nos activités communes soient manger et regarder des séries ou des films (enfin, Jim regarde des séries ou des films et moi je reste au salon pour les regarder avec lui, si j’ai envie). C’est comme ça qu’hier, nous avons regardé « Pitch Perfect 1 » et plusieurs épisodes de « Law and Order ». C’était plutôt cool à vrai dire !

Mais je n’ai pas fait que ça hier : l’activité principale de cette journée a été une excursion à l’Aquarium de Boston avec Anastasia. J’avais entendu pas mal de choses à propos de cette aquarium et à vrai dire, je m’attendais à quelque chose d’assez grandiose, qui prendrait des heurs à être visité, mais il s’est avéré que ce n’était pas aussi gigantesque je le pensais. C’était cela dit très sympa quand même. Nous avons vu des phoques se faire nourrir (mon dieu ce qu’ils étaient choux !!!), des tortues de mer, des petits requins et des raies qu’on a presque pu toucher (ils sont dans ces bassins peu profonds où les touristes ont la possibilité de mettre la main dans l’eau pour toucher les animaux), des pingouins (j’ai bien pensé à toi Jo) et plein de poissons, dont Dori, Jill et Némo.

Après cette visite, j’ai montré Quincy Market à Anastasia, qui n’y était jamais allée, et nous avons mangé sur place, avant qu’un mal de tête très persistant n’ait raison de moi. Je suis rentrée me mettre au frais après ça et ai lu une bonne partie de l’après-midi, ce qui m’a permis de terminer « The Perks of being a Wallflower » ce matin.

Aujourd’hui, à part faire la lessive (joie et bonheur !) et probablement commencer un des livres que j’ai acheté l’autre jour, je n’ai rien de spécial de prévu. Oh, il faut que je fasse mes devoirs et que je révise pour le test de demain. Je ne sais plus si je vous l’ai dit ou pas, mais tous les lundis à Kaplan, les étudiants passent un test pour que le prof s’assure que l’on a bien assimilé la matière de la semaine précédente. Ça n’a rien de très compliqué ni de très stressant, mais c’est bien d’être au point un minimum !

Enfin, je vous souhaite une bonne suite de journée, vu l’heure qu’il est actuellement chez vous et vous fais des becs !

++

L-A

PS: Je suis désolée pour les fautes d’orthographe et d’inattention, ça devient de plus en plus difficile d’écrire en français (d’autant plus que généralement, j’écris mes articles alors qu’une bonne partie de la journée a déjà passé) 😉

3 réflexions sur “Week #2

  1. Emmanuelle

    Coucou Demoiselle d’Outre-Atlantique,
    Et oui, d’un point de vue chrétien, la semaine commence le dimanche. Les textes de la Résurrection du Christ débutent par : « Le premier jour de la semaine alors qu’elles se rendaient au tombeau … ». Donc oui, les dimanches sont tous des mini-fêtes de la Ressurection de Jésus et sont officiellement les débuts de la semaine.
    Autrement, la Médiathèque VS nous joue aussi le « livre et bouffe ». Ceci me met en rogne, non que je sois une vieille coincée du monde des archives et biblio (quoi que …) mais que j’exècre les odeurs de nourriture. Tenter de choisir des livres ou lire tout en étant plongée dans un univers olfactif alimentaire me pourri la vie.
    Autrement, bons tests du lundi et courage pour supporter puis préparer les adieux du vendredi.
    Bises,
    Emmanuelle invétérée bavarde des doigts

    J'aime

    1. Voilà une réponse qui fait sens. Je vais donc m’endormir moins bête que ce matin, bon point 😉
      Je ne sais pas trop quoi penser de tout ça. Je dois dire que ça ne me dérange pas de sentir l’odeur du café ou de gaufres toute chaudes lorsque je choisis un livre (bien que ça risque de me donner faim…), mais ce qui me pose plus problème, c’est les miettes et les tâches (de café, de gras…) sur les pages d’un livre…
      Becs! L-A

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s