It’s a Cliché !

Hey there !

Qui ne s’est pas déjà demandé, un jour, si tout ce qu’il voyait dans les films et les séries américaines étaient véridiques ? Les enfants américains jouent-ils tous au baseball, au basket ou au football américain ? Vendent-ils de la limonade dans la rue pour se faire de l’argent de poche et pourquoi les américains mangent-ils si souvent des burgers ? Les pizzas sont-elles aussi grandes que ce que l’on croit et les fameux gobelets rouges que l’on voit souvent dans les fêtes existent-ils vraiment ? Nous allons voir cela tout de suite, grâce au top 5 des clichés les plus véridiques sur les américains (selon moi, hein, j’ai pas de statistiques, donc c’est totalement subjectif) que je vous propose aujourd’hui (ça sonne un peu comme Pentagruel cette intro, faut que je fasse gaffe moi…).

Cliché n°1 – Oui, les enfants vendent de la limonade dans la rue ! Le gobelet peut aller de 25 à 50 cent, et si vous avez de la chance, la limonade est non seulement bonne, mais bien fraîche. C’est en rentrant cet après-midi que j’ai rencontré trois petits vendeurs le long de Maine St. Les pauvres, ils devaient pas avoir grand monde, parce qu’à cette heure-ci, à part des voitures, il y a peu de gens qui passent. Ils m’ont vu de loin, m’ont fait de grands signes alors que j’étais de l’autre côté de la route et ça m’a fait penser à toutes ces ventes de pâtisseries super déprimantes qu’on faisait aux scouts, et où la moitié des gens que l’on ailait nous ignorait royalement. Bref, forte de ce souvenir déprimant et voulant tester et non pas uniquement observer de loin ce cliché par excellence qu’est la vente de limonade par des enfants, j’ai traversé la route (hors des clous, c’est super mal, il ne faut pas faire ça les enfants) et ai acheté un verre de limonade (super bonne par ailleurs !). Et ensuite, je suis rentrée chez moi et ai mis au point les grandes lignes de cet article, qui m’avait donc été inspiré par ces trois blondinets et leurs gobelets à fleurs.

Cliché n°2 – Les américains ont des goûts bizarres. Bon, ça sonne assez mal, je vous l’accorde. Je vais reformuler : dans les supermarchés américains, on trouve des produits d’une originalité dont on aurait pas soupçonné l’existence (comme ça, ça sonne plus politiquement correct !). Mais ce n’est pas que dans les supermarchés, c’est partout : dans les fastfoods, parmi les nombreux toppings (vous savez, ce que nous on considère comme étant simplement des pépites de chocolat, des paillettes multicolores et des « sauces » fraise, caramel et chocolat, que l’on ajoute sur les glaces) disponibles chez le marchand de glace ou encore dans les cafés de type Starbucks. Je vous donne quelques exemples très simples…

  • En faisant mes courses chez CVS (un genre de Migros, qui fait aussi office de pharmacie, tant qu’à faire !), je me suis arrêtée au rayon biscuits parce que j’avais envie d’Oréo et là… Tatatatammm. Je me retrouve en face d’une montagne de paquets d’Oréo, mais des Oréo jumelé à des parfums étranges comme « menthe » ou « gâteau d’anniversaire ». Déjà, c’est quoi ce parfum « gâteau d’anniversaire » ? Ça a un seul goût un gâteau d’anniversaire pour qu’on puisse en faire des Oréo ? Bon, et mis à part les différents goûts, il existe aussi des Oréo doublement fourré ou des Oréo extrafin… Des Oréo à la fraise (pouark)… Bref. J’aurais bien voulu qu’ils en fassent un paquet avec un peu de chaque goût, histoire que je puisse faire une petite dégustation test, mais évidemment, ça n’existe pas. Et le plus petit emballage que vous puissiez acheter contient au moins quarante Oréo (qu’il vous faudra manger, même si vous n’aimez pas ce à quoi ils sont fourrés).

  • Autre grande spécialité, la variété folle de sodas qui existe ici. Qu’ils aient du Coca, du 7Up et du Dr. Pepper c’est une chose. Mais qu’ils aient aussi du Mountain Dew (boisson turquoise que Kelly adore par ailleurs, et qui a un peu le goût de bubble gum), et au moins dix déclinaisons de Coca et de Pepsi (entre le light, le gold, le vanille, le cerise, le citron, le citron vert, etc.), ça me dépasse un peu. Et avec la boisson fraîche vient également la taille du gobelet (mais je vous ai déjà fait tout un blabla là-dessus, on va pas recommencer) et la joie du Refill. C’est quoi ça encore ? Simplement la possibilité qu’offrent certains fastfoods de se resservir à l’infini de soda, ou l’habitude qu’on les restaurateurs de vous rapporter un verre de la boisson que vous aviez commandé, une fois que votre premier verre est vide (et sans vous le faire payer en supplément).

  • Ah et il y a aussi des adaptations culinaires en lien avec l’emplacement des fastfoods, comme le présente cette annonce de MacDonald, à l’entrée de Cambridge.

Cliché n°3 – Vous ne payerez jamais le prix indiqué sur l’étiquette d’un article, mais toujours un peu plus. Well… C’est bien vrai et c’est aussi parfois un peu pénible ! C’est la joie des taxes. Je ne suis pas sûre exactement de ce à quoi ça équivaut chez nous, mais c’est probablement la TVA. Quoi qu’il en soit, lorsque vous faites du shopping, retenez que le prix sur l’étiquette sera toujours un petit peu augmenté lorsque vous passerez en caisse, sauf… Si vous faites votre shopping pendant le week-end sans taxe (c’est ce week-end dans le Massachusetts !), auquel cas, vous paierez bien le prix indiqué sur l’étiquette !

Cliché n°4 – Un burger et des frites vous coûteront moins cher qu’un sandwich au poulet. True ! Actuellement, une des pubs de MacDonald propose un double cheeseburger et une portion de frites small (donc un menu médium dans le fond, parce qu’ici small c’est le médium suisse), pour 2.99$ !! Notez qu’un sandwich vous coûtera au moins 6$ et que si vous prenez un menu médium Big Mac-frites-coca, ça vous reviendra à 6.19$ (ce qui reste moins cher qu’un sandwich, puisqu’au fastfood, vous avez en plus des frites et une boisson comprises). Oui, moi aussi j’ai envie de pleurer… (et la boisson en refill, c’est un argument de plus pour aller au fastfood).

Cliché n°5 – Tout est plus grand, en surabondance et en multipacks. Je ne le dirai jamais assez… C’est vraiment fidèle à la phrase « Go big or go somewhere else ! ». Il n’y a pas vraiment d’entre deux, et pour quelqu’un qui aime les compromis, ce n’est pas toujours l’idéal. Enfin, ça reste quand même relativement fascinant de voir jusqu’où l’être humain est capable d’aller dans l’exagération. Ici, ce que je l’on penserait être totalement impossible est possible (genre acheter une boisson de trois litres) et je pense que ça fait un peu partie de ce que l’on pourrait imaginer être le rêve américain. Les USA, c’est le pays de tous les possibles. C’est un peu comme si les américains prenaient leur revanche sur des années d’éducation rigide, où ils n’ont jamais eu droit d’avoir un dessert après le souper. Du coup, pour compenser leur frustration, il leur est maintenant possible d’aller s’acheter des coupes de glace géantes et des banana splits interminables, même à trois heures du matin. Et je vais m’arrêter là avec la psychologie éducative de bas étages, parce que sinon je vais me lancer dans une théorie disant que les USA sont comme des enfants qui ont souffert d’un cadre trop rigide et qui du coup, une fois adulte, ont décidé que les limites c’étaient le mal absolu et qu’il fallait les bannir (damn it… Je l’ai dit quand même).

Bref ! Je vais m’arrêter là, j’espère que cet article vous a plu et je m’en vais regarder Big Brother avec Jim ! Bonne nuit les enfants !

++

L-A

2 réflexions sur “It’s a Cliché !

  1. Daniel

    Hey !

    Oui, alors le « tout est plus grand », j’ai déjà vu. Rien que leurs supermarchés feraient pâlir Marin Centre (d’après la rumeur, le plus grand supermarché de Suisse) de jalousie, heureusement qu’il ne nous est pas possible de faire plus grand, enfin j’espère… Les packs de 24 bouteilles d’eau, les « entrées » plus immenses et caloriques qu’un menu complet chez nous (j’exagère à peine)… Enfin bref !

    Par contre, le parfum « gâteau d’anniversaire », c’est la première fois que je lis que ça existe ! Peut-être qu’effectivement, là-bas ils n’ont qu’une seule sorte de gâteau d’anniversaire, du même genre que ceux que Garfield avale d’un seul coup !

    Bonne fin de séjour !

    Aimé par 1 personne

  2. Emmanuelle

    Heu,
    Outre-Atlantique, ils savent que tous ces trucs XXXXL c’est bourré de calories et de cholestérole.
    Ils passent encore les portes … ou sont-elles très grandes.
    Bises,
    Emmanuelle et bon week-end « prix des étiquettes »

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s