RSS feed are back (et moi aussi !)

Eh oui, je suis de retour. Navrée pour cette absence, mes études ont pris le dessus sur le reste de ma vie, que j’ai d’ailleurs dû mettre entre parenthèses pendant quelques temps. J’espère que ça n’a pas été trop pénible de vous rendre toutes les semaines sur ces pages pour réaliser que je n’avais toujours rien publié de nouveau… Mais qu’est-ce que je dis, voyons ? Vous utilisez des flux RSS de toute façon, pas besoin d’aller manuellement vérifier chacun de vos sites préférés pour savoir si un nouvel article a été publié ou non.

Comment ça vous n’utilisez pas les flux RSS ? Comment ça, c’est quoi un flux RSS ?

Bon, trêve de plaisanteries ! Ça fait un moment déjà que j’ai envie de parler de flux RSS sur ces pages, mais que je n’ai trouvé ni le temps, ni l’inspiration pour le faire. A défaut, j’ai passé mon temps à parler de flux RSS à la HEG et à en récolter pour divers cours. Il a fallu en créer aussi, à partir de pas grand-chose et c’est également ça qui a motivé la rédaction de cet article. Alors préparez-vous, aujourd’hui, nous nous rendons au pays magique du flux RSS !

Pourquoi utiliser des flux RSS ?

Commençons pas le commencement. Comme je le disais au tout début de cet article, il n’y a rien de plus agaçant que de se rendre sur un de ses sites préférés et d’y trouver un article que l’on a déjà lu. En plus, suivant le nombre de sites que vous voulez consulter, cela peut vite devenir très chronophage de naviguer entre les URL. Une solution existe cependant: les flux RSS!

Flux RSS, comment ça marche?

RSS signifie « Really Simple Syndication », « Rich Site Summary » ou encore « Rapid Site Summary ». Un flux RSS, quant à lui, est un fichier XML lié à un site web et qui est mis à jour régulièrement, dès que ledit site poste un nouvel article. L’avantage des flux RSS, c’est que l’on peut en copier l’URL pour la placer dans un agrégateur de flux et réunir sur une seule plateforme tous nos sites favoris. Cette plateforme, comme je le disais, s’appelle un agrégateur et se met à jour automatiquement. Il en existe plusieurs sortes, mais je ne vais pas entrer dans les détails ici. Sachez simplement qu’on peut trouver des agrégateurs sous forme d’application web, d’autres qui se téléchargent directement sur votre ordinateur et que certains sont même inclus dans votre boîte mail.

Pour pouvoir récupérer un flux RSS sur un site, il suffit de chercher la petite icône des flux 

icone_rsset de recopier le lien vers lequel vous avez été redirigé, dans votre agrégateur. Je n’entre pas plus dans les détails, parce que ce n’est pas exactement le propos de cet article.

La grande question que l’on se pose souvent, quand on est adepte des flux RSS, c’est « Comment je fais, s’il n’y a pas de petit bouton RSS sur le site? » et c’est en fait là que je voulais en venir.

Voici plusieurs réponses possibles:img2

  1. Je boude

  2. Je me mets à pleurer

  3. Coup de fil à un ami

  4. Obi-Wan Kenobi

Bon, autant dire qu’il y a assez peu de chances qu’avec les réponses 1 et 2 vous arriviez à quelque chose. La réponse 4 pourrait vous emmenez quelque part (encore faudrait-il qu’Obi-Wan soit dans le coin) et avec la réponse 3, vu comme ça finit généralement dans « Qui veut gagner des Millions? », à moins que votre ami soit au taquet sur les flux RSS, si j’étais vous, je ne parierais pas ma selle et mes bottes là-dessus.

Donc, il existe plusieurs moyens pour contourner la triste absence de flux RSS. Le premier est un peu du bricolage, et parfois ça marche, mais c’est à utiliser avec précaution. Il vous suffit d’ajouter /feed à la fin de l’URL du site dont vous voulez avoir les flux. Si vous faites ensuite « Enter », vous devriez arriver sur une page vous proposant les flux de la page. Il ne vous reste plus qu’à copier l’URL de cette page dans votre agrégateur. Bien que cette alternative soit facile d’utilisation, elle n’en reste pas moins peu stable.

Voici un petit exemple de page à laquelle j'ai ajouté "/feed". ici, la manoeuvre a fonctonné.
Voici un petit exemple de page à laquelle j’ai ajouté « /feed ». Ici, la manœuvre a fonctionné.

Si vous voulez vraiment obtenir un flux RSS digne de ce nom, il vaut mieux que vous utilisiez une des alternatives suivantes:

L’icône RSS directement inclue dans votre navigateur Web

Cette solution est une des plus simples. Il vous suffit d’ajouter l’icône à la barre d’outils de votre navigateur. Elle deviendra clicable dès que vous serez sur une page contenant un flux RSS. Vous pouvez le faire sur Firefox (menu > personnaliser > bouton bouton_rss) et sur Chrome via l’application Page2RSS.

Page2RSS est d’ailleurs aussi utilisable si l’on navigue avec Firefox, mais il faut alors se rendre sur une page Web spécifique pour aspirer les flux RSS d’un site qui n’en propose pas par défaut.

Cela nous amène donc à la troisième possibilité: la page web qui transforme lURL d’un site en URL de flux RSS, que vous pourrez ensuite intégrer à votre agrégateur. Il existe de nombreuses pages qui proposent ce service, mais j’en ai sélectionné quatre que j’utilise assez fréquemment et que je vais vous présenter ici:

  • Feedity: à l’aide d’une simple URL, que vous insérez dans un formulaire sur la page de Feedity, vous pouvez créer un flux RSS. L’avantage, c’est qu’avant de créer votre flux, vous pouvez sélectionner les parties de la page web que vous voulez monitorer.

  • RSS Bridge: créée par Seb Sauvage, cette page web permet la création de flux à partir de types de pages spécifiques, comme des comptes Twitter ou des sites d’actualité. Pour créer un flux, il faut au préalable choisir le bon formulaire, avant d’y insérer une URL.

  • Feed Creator: je ne l’ai pas encore énormément utilisé, mais il fonctionne comme les autres: on insère une URL dans un formulaire, on choisit le type de flux que l’on veut (titre des articles, titres et trois lignes de contenu ou titre et texte complet de l’article) et on obtient un flux RSS.

  • Queryfeed: celui-ci est un petit peu spécial. Il est spécialisé dans la création de flux à partir de Twitter. Grâce à lui, il est possible de générer un flux pour un compte, un hashtag (#), des tweets spécifiques. C’est un super outil!

Voilà, vous savez tout! Je vais vous laissez tester tout ça pendant les vacances de Noël et reviendrai prochainement (mais quand exactement, ça reste encore un mystère!). Ajoutez-moi à vos flux et vous serez les premiers informés lorsque je publierai un nouvel article!

++ L-A

Bibliographie

FEEDITY, 2014. The New and Improved Feed Builder. The Feedity Blog [en ligne]. 29 avril 2014. [Consulté le 21 décembre 2015]. Disponible à l’adresse: http://blog.feedity.com/2014/04/29/the-new-improved-feed-builder/

FOENIX-RIOU, Béatrice, 2014. Créer des flux RSS depuis Twitter: trois outils au banc d’essai. Blog de Recherche-éveillée.com [en ligne]. 13 mai 2014. [Consulté le 21 décembre 2015]. Disponible à l’adresse: http://www.recherche-eveillee.com/2014/05/creer-des-flux-rss-depuis-twitter-trois-outils-au-banc-dessai.html

GERBER, Tiffany, 2015. Les flux RSS [Powerpoint]. Mars 2015.
Support de cours: Cours « La recherche en ligne 1 », Haute école de gestion de Genève, filière Information documentaire, année académique 2014-2015.

GITHUB, 2015. Sebsauvage/rss-bridge. GitHub.com [en ligne]. [Consulté le 21 décembre 2015]. Disponible à l’adresse: https://github.com/sebsauvage/rss-bridge

KORBEN, 2014. Un site qui n’a pas de flux RSS? Voici comment en faire un… Korben [en ligne]. 11 juin 2014. [Consulté le 21 décembre 2015]. Disponible à l’adresse: http://korben.info/site-na-pas-flux-rss-voici-comment-en-faire.html

PAGE2RSS, 2015. Page2RSS. Chrome Web [en ligne]. [Consulté le 21 décembre 2015]. Disponible à l’adresse: https://chrome.google.com/webstore/detail/page2rss/lhikkakcmddjomilpjgdepfgmakpekeh

Sources des images (dans l’ordre d’apparition)

Schéma flux RSS, Icône des flux RSS, Mr. & Mrs. RSS Feed et les autres sont des captures que j’ai effectuées moi-même.

4 réflexions sur “RSS feed are back (et moi aussi !)

  1. j

    Bonjour !
    J’ai ajouté une annotation de votre page en utilisant l’outil d’annotation hypothes.is. C’est un outil développé au sein du W3C qui permet de placer des annotations dans une couche différentes de celle du site web, de façon à créer une dynamique de discussion des contenus du web.
    Pour voir l’annotation, il vous suffit d’obtenir le bookmarklet sur le site de l’outil http://hypothes.is. Et pour voir les annotations qui sont faites sur différents sites web, c’est ici: http://hypothes.is/stream.
    Bien cordialement

    J'aime

  2. Ping : The Hypothes.is’ Thesis | ébauche d'ID

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s