Indicateurs de non-performance

La période des révisions d’examens peut être relativement éprouvante, suivant la quantité de travail à effectuer. Mais, hormis le côté très rébarbatif de la situation, ces quelques semaines de travail plus ou moins intense peuvent révéler des réflexes assez improbables et parfois même, des habitudes dont il vaut mieux rire.

Peut-être que certains se reconnaitront dans ces pratiques, j’espère en tout cas que cela vous fera sourire !

Quelques indices qui prouvent que tu révises trop…

Trop d’informatique tue l’informatique

– Tu as tenté récemment de stabilobosser ton écran.

– Tu as essayé de « scroller » ta feuille de papier pour passer à la suite du résumé passionnant que tu étais en train de lire.

– Tu crois pouvoir appliquer Ctrl+Z dans ta vie de tous les jours (si seulement!).

– Les raccourcis claviers, pour appliquer les styles dans tes nombreux résumés rédigés récemment, ont été la meilleure découverte de ta semaine (ça indique que ta vie est actuellement pal-pi-tante).

– Tu as entendu l’expression at least et il t’a fallu un moment pour comprendre que non, on ne te parlait par d’attributs XML (ils sont indiqués avec ATTLIST dans un document XML), mais qu’il s’agissait juste d’une expression anglaise.

– Tu voudrais pouvoir faire Ctrl+F dans un document papier pour trouver plus rapidement un terme précis.

 

Problèmes de calendrier

– Tu t’es réveillé(e) un matin (d’un jour de congé), proche de la panique parce que tu ne te rappelais pas quel examen tu avais ce jour-là.

– Tu ne connais pas la date, ni le jour, mais par contre, tu sais très bien qu’aujourd’hui tu révises l’archivistique et que demain, tu feras du Marketing (de toute façon, entre Noël et Nouvel An, il y a un trou intersidéral).

 

Hallucinations visuelles

– Tu es passé(e) devant une porte sur laquelle il était écrit « ouvrir doucement » et tu as lu tout naturellement « ouvrir document ».

– Tu t’endors à présent en visualisant des lignes de texte, de code ou les touches de ton clavier.

 

Va dormir !

– Tu fais une pause en lisant un bouquin sympa, et au bout de 10 minutes, tu réalises que tu es en train d’apprendre ledit bouquin par coeur…

– Tu relis un de tes résumés et tu réalises que tu es plus concentré(e) sur les corrections orthographiques que sur le contenu lui-même.

– Tu as ajouté « Dormir » à ta check-list de choses à faire.

– Tu mélanges des expressions, ce qui te fait dire que tu « touches le gouffre » et que tu es « au fond du fond(s) » (en archivistique, cette dernière expression se tiendrait probablement en fait…).

 

Socialisation difficile

– Tu es heureux/se de pouvoir faire les courses, parce que ça te vide la tête pendant une heure et que ça te fait sortir (sans pour autant perdre trop de temps).

– Tu en arrives au point où tu écris des billets de blog sur ton « état » actuel.

 

Spécial ID

– Tes meilleur(e)s ami(e)s ont jeté un coup d’œil à ton programme de révision et t’ont sérieusement demandé « Mais… T’es sûre que tu fais des études pour devenir documentaliste ? Parce que là… ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s