Wonder

« Shall we make a new rule of life… Always try to be a little kinder than is necessary. »

August « Auggie » Pullman est un jeune garçon de 10 ans qui va entrer à l’école secondaire au moment où le livre débute. C’est la première fois qu’il va à l’école car jusqu’alors, il a suivi des cours à la maison. Auggie est né avec une double maladie génétique qui a eu pour incidence que le développement de son visage ne s’est pas fait normalement. Il a donc dû subir de nombreuses opérations au cours de sa croissance et malgré cela, son visage n’est pas tout à fait comme celui des autres enfants.

La rentrée des classes est difficile au départ, mais Auggie fini par se faire quelques amis. On découvre aussi au fil des pages, les liens étroits qu’il entretient avec sa mère, son père et sa sœur, ainsi que leur chienne, Daisy. Durant tout le livre, on va découvrir le monde d’Auggie, ses difficultés et ses joies, et cette dure réalité qui est qu’il ne peut échapper au regard des autres, quoi qu’il fasse. Mais malgré tout cela, Auggie reste un petit garçon d’une grande douceur, plein de sensibilité et d’humour. Et c’est grâce à ces qualités-là, qu’il finira par gagner le cœur de ses camarades de classe.

S’il fallait ne retenir qu’une seule leçon de ce livre, qu’une seule phrase, alors ce serait probablement celle citée au début de ce billet, car Wonder est avant tout une histoire de gentillesse, de bienveillance et d’humanité. Ces qualités, j’ai l’impression qu’on les oublie parfois, peut-être même bien trop souvent et que l’on finit par tourner le dos aux personnes différentes ou qui auraient besoin d’aide. Et pourtant, ce n’est pas si difficile. « Such a simple thing, kindness. [..] A nice word of encouragement given when needed. An act of friendship. A passing smile ».

Dans un monde comme le nôtre, basé sur l’individualisme, où chacun est reclus derrière l’écran de son smartphone à toute heure du jour ou de la nuit, il serait bon de penser une seconde à lever les yeux et à regarder autour de soi ; à sourire à la personne assise en face dans le bus, à remercier cet inconnu qui nous a tenu la porte pour sortir d’un bâtiment ou à tendre la main à un ami qui en a besoin. De petits gestes tout simples, mais qui peuvent rendre la journée d’un proche plus belle… Alors voilà, soyons, autant que possible, gentil et bienveillant envers les autres, peu importe qui ils sont ; et le monde ne pourra que mieux s’en porter.

Références

PALACIO, R. J., 2017. Wonder. New York : Knopf, 2017. ISBN 978-1-5247-6446-3

2 réflexions sur “Wonder

  1. Je suis totalement d’accord avec toi, la gentillesse, c’est fondamental et ça fait du bien à tout le monde 🙂

    Il faut vraiment que je lise ce livre ! Tu savais qu’il existait une suite ? Et même un album pour les plus petits ? 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s