La Sirène et la Licorne

Il y a eu un petit changement de rythme des publications, hein ? Oui, je sais, mais pour pouvoir continuer à vous proposer par ici des critiques sympas et pertinentes (autant que possibles), il faut que j’aie le temps de lire et d’écrire… Du coup, j’opte pour des publications tous les quinze jours plutôt que chaque semaine. Promis, vous les savourerez tout autant !

Le roman que je vous propose aujourd’hui, je l’ai lu à la fin de l’été dernier, en une petite semaine et il m’a complètement embarquée ; probablement parce que je me suis reconnue un peu dans ses personnages, cette licorne et cette sirène que tout oppose mais que tout attire aussi. Trêve de sous-entendus, voici un résumé.

Lili est une jeune ado de 17 ans, aux cheveux flamboyants, au maquillage artistiquement sophistiqué et qui n’a pas sa langue dans sa poche. Au début de l’histoire, elle part au bord de l’océan chez une de ses tantes pour passer l’été loin de sa banlieue et des rumeurs de son lycée. Elle emmène avec elle son chat, un matou grognon et farouche, et tout son matériel de cinéma, car Lili a beau être une licorne amatrice de paillettes, elle est aussi passionnée par les films d’horreurs et les effets spéciaux. Elle prévoit d’ailleurs bien de mettre à profit son temps chez sa tante pour tester de nouvelles recettes et techniques.

En face, se trouve Cris, une ado plutôt timide et réservée au premier abord. Elle a les cheveux courts et porte des jeans et pulls trop larges qui lui donnent un air de Tomboy un peu farouche. Grande nageuse, amoureuse de voile et de l’océan, Cris n’en est pas pour autant loquace. Son silence autour de ces activités favorites laisse d’ailleurs planer le mystère autour d’elle et de sa relation à l’océan. Secrète, elle ne se dévoile pas facilement à Lili, même si un lien invisible se tisse petit à petit entre elles. C’est l’histoire de ce lien que l’on découvre au fil des pages de ce roman…

Trois thèmes ressortent en particulier de ce roman (je vais tenter de limiter les spoilers le plus possible…) Le premier thème est le respect de l’autre. Durant toute l’histoire et en particulier dans les interactions entre Cris et Lili, on ressent un grand respect des deux personnages. Même si elles semblent être diamétralement opposées, la Licorne et la Sirène se retrouvent par ce qu’elles portent en elles : par ces secrets trop lourds qu’il faut à tout pris garder, par ce que leurs familles ne veulent surtout pas admettre aux yeux du monde. Et c’est ce qui les rapproche. Elles se reconnaissent en l’autre, elles peuvent parler de ce que personne autour d’elles ne semble saisir. Mais attention, ce n’est pas pour autant qu’elles vont tout se dévoiler immédiatement et en cela l’autrice a bien agencé son histoire.

Cela nous amène au second thème qui est le fait de pouvoir être soi. Dès les premières pages, on comprend que Lili et Cris ont des caractères très différents. Lili est plutôt « rentre-dedans » quand Cris est timide ; une Licorne multicolore quand la Sirène est un nuancier de bleus ; l’une est terrestre, l’autre n’est dans son élément que dans l’eau. Loin de les éloigner, ces différences les rapprochent. Elles se complètent. L’une apporte à l’autre un regard neuf sur sa vie, tandis que l’autre ouvre l’horizon de la première. De plus, à aucun moment il n’est question d’effacer l’histoire de l’autre, de diminuer sa souffrance pour la rendre insignifiante ou déséquilibrer la relation. La Licorne et la Sirène savent qu’elles ont des blessures à panser et que ça ne se fera pas en un jour. Mais ensemble, elles n’ont plus autant peur de les affronter et d’être elles-mêmes.

Quant au troisième thème, il s’agit de l’outing. Ce n’est pas vraiment un spoiler, ce livre est une histoire LGBT (et si vous ne l’aviez pas compris en regardant la couverture, eh bien… enlevez vos lunettes hétéronormatives !). Pour ceux qui l’ignorent, l’outing est le fait de révéler l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne LGBT sans son consentement (Outing 2021). C’est un acte particulièrement violent, souvent repris dans la littérature young adult (coucou Simon !). Cet acte peut avoir des conséquences dramatiques pour le jeune outé. On en parle aussi dans ce livre donc, presque en arrière-plan, par euphémisme souvent, mais cela donne une note plus sérieuse à ce qui pourrait être considéré, à tort, comme un roman de plage.

Enfin, la Sirène et la Licorne est un roman plutôt doux, un peu mystérieux et qui vous porte comme une vague dans l’océan. A lire avec plaisir donc, dans son salon ou au bord de l’eau 🙂

Références

MOSTA, Erin, 2018. La Sirène et la Licorne. Paris : Rageot, 2018. ISBN 978-2-7002-5916-2

Outing, 2021. Wikiédia, l’encyclopédie libre [en ligne]. Dernière modification le 26 janvier 2021 à 19:14. [Consulté le 3 mai 2021]. Disponible à l’adresse : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Outing&oldid=179244561

Une réflexion sur “La Sirène et la Licorne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s