Atypical

atypicalJe ne sais pas vous, mais personnellement, j’ai toujours trouvé fascinant qu’il existe autant de façon de penser, de fonctionner et d’exister. Réaliser qu’on ne réfléchit pas tous de la même manière, que nos cerveaux ont, en quelque sorte, leur vie propre et réagissent aux stimuli différemment a été marquant. Je ne sais pas exactement quand je l’ai compris, mais depuis cette période-là, cette thématique est restée dans un creux de ma tête et quand je peux, je l’inclus dans mes lectures ou visionnages. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, je vais vous parler de la série Atypical.

Atypical raconte l’histoire de Sam, un jeune homme de 17 ans, atteint d’autisme, de sa famille et de ses amis. Au fil des épisodes, on suit Sam dans sa vie quotidienne, au lycée et dans le magasin d’électronique où il travaille après les cours. Chaque épisode est centré sur une thématique en lien avec le spectre autistique et la voix off qui introduit l’épisode est celle de Sam qui parle en fait à sa thérapeute. On aborde ainsi la relation aux autres, l’hypersensibilité, les liens familiaux, mais aussi l’intérêt poussé de Sam pour les manchots d’Antarctique (amateurs de random facts vous allez vous régaler !).

Cette série aborde donc beaucoup de thèmes différents, mais chaque épisode est bien ficelé et suit un ordre cohérent. Je ne suis pas une spécialiste de l’autisme et je ne peux donc pas garantir que cette série est du niveau d’un documentaire, mais de ce que j’en sais, elle permet une vulgarisation plutôt douce et claire du spectre autistique. Sam est un personnage attachant qui ne cesse de nous surprendre. Il développe notamment au fil des épisodes une capacité de résilience et d’adaptation impressionnante.

Evidemment, tout n’est pas rose. Sam se fait souvent malmener par ses camarades de classe qui ne comprennent pas son fonctionnement et en profite. Heureusement la sœur de Sam, Casey, est là pour remettre ces élèves à leur place. Mais d’autres font l’effort de s’intéresser à Sam et de la comprendre. C’est aussi à travers leurs questionnements que l’on apprend de nouvelles choses sur l’autisme et que l’on comprend mieux Sam. L’acceptation de l’autre est donc un thème récurrent de cette série (et il semblerait, des séries et des livres de mon répertoire).

Hormis la famille de Sam, un personnage est présent dans chaque épisode. Il s’agit de Julia, la psy (j’aurais tendance à dire psychothérapeute, mais je ne peux pas le garantir), avec qui il converse durant chaque épisode. Par les interactions de Julia avec Sam, on en apprend davantage sur les mécanismes de pensée de Sam et cela nous permet aussi d’avoir quelques réponses à nos propres interrogations. Julia est un personnage patient et bienveillant, qui apporte des solutions à ce qui peut sembler insoluble pour Sam.

Enfin, une dernière thématique annoncée dans le résumé, l’Antarctique. Sam est passionné depuis très jeune par l’Antarctique et en particulier les manchots qui y vivent. Il sait énormément de choses à leur sujet et utilise souvent des comparaisons et des métaphores sur les manchots pour expliquer son comportement ou ses réactions. Il se calque aussi sur eux pour ses interactions avec le monde, ce qui peut parfois ne pas être véritablement dans la cible. Si vous avez soif de faits à propos de l’Antarctique, je vous recommande donc aussi cette série, vous allez apprendre plein de choses et cela vous donnera peut-être envie aussi de partir à l’aventure ou d’en savoir plus sur ce continent glacé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s